09  ♪  Por esa mujer

            de ... carnavar

10.  Yo quiero que sepas

11.  Tres esperanzas

12.  El mareo

13.  El acomodo

14.  La novia ausente

15  ♪  Sufro

16.  Pipistrela

17.  Telaraňas

18.  Que haces, que haces

19.  La cachetada

20.  Milonga

09.  El boron

10.  Naïpe marcado

11  ♪  Ausencia

12.  Sombras nada mas

13.  La punalada

14.  Vieja cumparsita

15.  Queja indiana

16.  Confesiŏn

01.  Todo mi vida

02  ♪  La ultima copa

03  ♪  Soňar y nada más

03.  Soňar y nada más

04  ♪  La Tablada

05.  Gardel - Rezzano

06.  Destellos

07.  Tristeza criolla

08.  El carteador

 

01  ♪  Quien hubiera

            dicho

02.  Quien Tuviera 20

        abriles

03.  Himmo al club

       atletico river plate

04  ♪  Ventarron

05.  La cancion de Benos

       Aires

06.  Si yo fuera

       millonario

07.  Sueňo tu besos

08.  Pirincho

 

11.  Me gusta bailar

       milonga
12.  Serenata
13.  Oiga rubia
14.  Como pelea de novios
15.  La rumbita candombe
16  ♪  Se dice de mi

17  ♪  Soy un porteno

18.  San benito de palermo
19.  Cuando un viejo se
        enamora
20.  Candombe criollo

01  ♪  La Punalada

02.  Flor de arrabal
03.  El chino pantaleon
04.  Compadre que le va

        hacer
05.  Vinacho y vinagrillo
06  ♪  El lloron
07.  Por la guella
08.  Los ejes de mi

    carreta
09.  Pa que lo oigan
10.  Serafin y julia paz

 

 

 

 

 Les Anciens

Une Sélection pour la danse

DISCOGRAPHIE

 

 

 

 

 

 

 

12.  El Esquinazo

13.  Francia

14.  Julian

15.  El Pañuelito

16.  T.B.C.

17.  El poteñito

18  ♪  Ilusion de mi vida

19  ♪  Ivette

20.  El Cencerro

21.  Almmagro

22.  La Trampera

23.  Vibraciones del Alma

11.  Tiempos viejos
12.  Entrada prohibida
13.  Tengo miedo
14.  Lloras
15.  Betinotti
16  ♪  Buenos Aires
17  ♪  Jueves
18.  Milonga del 900
19.  Chique
20.  Tu vieja ventana

Un disque rare édité en 1955 par le label "Tango Maestro", épuisé depuis, et qui vient d'être remixé et réédité par le label japonais "The Japanese Victor Company.

Outre un ensemble d'excellents enregistrements, à noter sur ce CD, les deux superbes milongas :" No hay Tierra como la mia" et "Parque patricios", ainsi que la remarquable version de "Zorro gris".

Orchestre moderne fondé par quatre copains, il reprend le style des années vingt de façon joyeuse,  parfois humoristique. Ce Cd est souvent prisé par les adeptes du style Canyengue.

Né en 1905, Ciriaco Ortiz, connait la notoriété, dés l'age de vingt ans. Il jouera, tout au long de sa carrière,  dans les orchestres les plus prestigieux : Francisco de Caro, Julio de Caro, Vardaro-Pugliese.  Il joua également dans le cadre de son trio, accompagné de Ramón Andrés Menéndez et Vicente Spina, le compositeur de "Tu olvido",  "Me quedé mirándola",  et "Loco turbión". Les enregistrements de ce disque, fait entre 1933 et 1955 reprennent bien le style et le son de la fin des années vingt. Ciriaco Ortiz nous quitta  en 1970.

" Il y aura le Tango avant De Caro, et le Tango, après De Caro ". La formule résume ce que cet immense compositeur a apporté au Tango. Ainsi,  à l'époque, on parlait de Tango Nuevo ou de Gardia Nueva, tant l'évolution était grande, et les apports de ce musicien importants. Né en 1899, fils d'un professeur du Conservatoire de Milan, il reçoit tout d'abord une formation classique de violon, et son frère, Francisco, de piano. C'est notamment sur cette base qu'il introduit dans le tango, une construction orchestrale de type polyphonique, c'est à dire,  ou chaque instrument joue sa propre ligne musicale. Avec son orchestre, composé de deux bandonéonistes, deux violons, un piano et une contre-basse, "le sexteto typico", De Caro apporte nombre d'innovations rythmiques et mélodiques, toutes reprises par la suite par les autres orchestres. De nombreux artistes de renom ont joué dans son orchestre, comme Pedro Laurenz ou Anibal Troïlo. Bien plus tard Oswaldo Pugliese s'inspira de ses oeuvres. Julio De Caro s'éteignit en 1980, nous laissant,  entre-autres :  ♪  Todo Corazon , Boedo,  ♪  El Arranque , ..."

Né en 1884, Roberto Firpo, pianiste et compositeur, s'imposa dés 1907 avec ses premières oeuvres : "La Chola", "El compinche" et "La gaucha Manuela".  Il forma son premier orchestre en 1913,  et joua pour la première fois un nouveau tango, de Gerardo Hernán Matos Rodríguez, "La Cumparsita" dont il fait les arrangements.

Son style  délié,  avec une pointe de romantisme, est propice à la danse.

Compositeur Uruguyen, Edgardo Donato écrivit un des tangos les plus célèbres de l'histoire :  ♪  A media luzEn 1927, il monte l'orchestre "Donato-Zerillo" : le styles est très "piqué", facile à danser.

A la tête d'autres formations Edgardo Donato joua et enregistra jusqu'au milieu des années quarante. Une autre de ses compositions est restée célèbre :  ♪  T.B.C. titre inspiré par le nom d'un club de Montevideo, de même que les deux morceaux  ♪  Julian , et  ♪  Muchacho .

A l'initiative de la maison de disque Victor, la création de l’orchestre « Tipica Victor », s’est faite autour du pianiste de formation classique Adolfo Carabelli. Celui-ci, au retour de la guerre s’orienta d'abord vers le jazz, puis vers le Tango. En 1925, avec son nouvel orchestre, il enregistre deux arrangements : « Olvido » d’Angel Agostino, et « Sarandi » de Juan Baüer.  Cet orchestre ne se produisit jamais sur scène. Les plus grands noms de l’époque y participèrent : Ciriaco Ortiz, Luis Petrucelli, Elviro Vardano. D'autres noms importants ont traversé les rangs de l'orchestre : les joueurs de bandoneon Federico Scorticati, Carlos Marcucci et Pedro Laurenz ; Orlando Carabelli, frère du chef, et Nerón Ferrazzano à la contre-basse ; au violon : Antonio Buglione, Eduardo Armani et Eugenio Nobile;  Cayetano Puglisi, Alfredo De Franco et Aníbal Troilo. Jusque dans les années 30, l’orchestre Tipica Victor, resta au sommet de l’expression et de la qualité musicale.  En 1936 l’orchestre passa sous la direction de Federico Scorticati, puis en 1943, sous celle de Mario Maurano.

Véritable prodige du tango, Francisco Lomuto compose, en 1906, sa première œuvre à l'age de treize ans, « El 606 » ! D’une famille de musiciens, il connut son premier grand succès avec « Muñequita », enregistré par Carlos Gardel. En 1922 , il rentre dans l’orchestre de son ami Francisco Canaro, puis crée sa propre formation en 1923. Abandonnant le piano pour se consacrer pleinement à la direction de ses musiciens, et à la création, il introduisit dans ses interprétations, un style « jazzy », aussi bien dans le « beat » que dans les instruments, rajoutant à l’orchestre traditionnel, trompette, saxo et clarinette. Son style évolua ensuite pour se rapprocher de celui de Canaro. Son orchestre était essentiellement tourné vers le bal et particulièrement apprécié des danseurs.

A partir de 1932, il s’est tourné vers le théâtre et les comédies musicales. Il enregistra avec son orchestre jusqu’en 1950, date de sa mort, plus de 900 morceaux. Ses compositions les plus fameuses demeurent : "Nunca mas", "Munequita", et "Si soy asi".

01.   La Cumparsita

02 ♪  Zorro gris

03.   Alma de Bohemio

04.   Naipe marcado

05.   Pabellon de las

        Rosas

06.   Una noche de garufa

07.   Rodriguez Peña

08.   La Puñalada

09.   Santiago del Esterio

10  ♪  9 de Julio

11.   Caminito

01.  Soledad
02  ♪  Mano a mano

03.   El pao
04.   La cumparsita
05.   Alma de bohemio
06.   Milonguita
07.   Mi noche triste
08  ♪  Inspiracion

09.   Ivette

10.   El marne

14.   La Melodia de Nuestros

        Adios

15.   Por la Vuelta

16  No hay tierra como la mia

17.   Son cosas del bandoneon

18.   Quiero verte une vez mas

19.   Riendo

20.   La Gayola

21.   Parque Patricios

22.   Zorro gris

23.   Sentimiento Gaucho

24.   Adios Muchachos

25.   Dimelo al Oido

11.  Rodriguez Pena

12.  Olga (Valse)

13.  Sabado Ingles

14.  El Entreriano

15  Champagne Tango

16.  El Aeroplano (Valse)

17.  El Internado

18.  Lagrimas

19.  La Morocha

20.  Germaine

11  ♪  La rayuela

12.  Parlamento

13.  Mal de amores
14.  El baqueano
15  ♪  Mala junta
16.  Vengan muchachos
17.  Maipo
18.  La ultima cita
19.  Loca bohemia
20.  Vayan saliendo

10 ♪  Amor y celos
11. Hay que aprender a

        bailar

12. Muñequita
13 ♪  San telmo
14. Churrasca
15. Caminito
16. A la gran muñeca
17. La cumparsita
18. Mano a mano
19.
Nostalgias
20.
Madreselva

01. Nunca mas

02.  Muñequita

03  Mar de Fundo

04.  Intimas

05.  San Telmo

06  Si soy asi

07.  Churasca

08.  Caminito

09.  A la gran muneca

10.  La Cumparsita

11.  Mano a Mano

12  Nostalgias

13.  Madreselva

01  El esquinazo

02.  El lloron

03.  Felicia

04.  Desde el Alma (Valse)

05.  La Payanca

06.  Ataniche

07.  El Choclo

08  Noche Calurosa

09  La Cumparsita

10.  Hotel Victoria
 

 

01 ♪  Boedo

02.  Tierra querida
03.  El taita
04.  Flores negras
05.  Derecho viejo
06.  Color de rosa
07.  Copacabana
08. 
El monito

09  ♪  Gardia vieja

10.   Ivette

01 ♪  Nunca mas
02.   Buenos aires

         querido
03.   Marioneta
04.   Soy un pobre

         gaucho
05.   Mis horas tristes
06.   Pinta maleva
07.   Deje que la

         acompañe
08
  En la tranquera
09.   Nunca

11.  Vayan saliendo

12.   Medio dia
13. 
 La revancha
14.   La casita esta triste
15.   Catita
16.   Vira yira
17. 
 Narciso negro
18.   Quien dijo miedo
19.   La partida
20. 
 Caminito al bajo

11.  La paisanita
12.  Adelina
13.  Rayo de luz
14.  Volve
15.  Pibe palermo

16.  Yo tan solo 20 años

        tenia
17.  Viejo palermo
18.  Evocacion
19.  Che rodolfo
20.  Dicele a tu veija

11.   Cancionero
12  El Chamuyo
13.   Recordando
14.   Huella buey
15.   Hoyitos
16  Gitanita
17.   Mascaron de proa
18.   El flete
19.   El cuatrero
20.  Don juan

11.   Vieja Calesita

12.   La Rosarina

13  Victrolera

14.   Pato y Negro

15.   Quiero Papita

16.   Secreto

17.   Malquerida

18.   Viejo Rincon

19.   La Cumparsita

20.   Solterona

21.   La Pebluera

01.  El baqueano
02. Copacabana
03.  Recuerdo
04. Que noche
05.
 Mala junta
06.
 Flores negras

07  ♪  Callo ciego

08  ♪  El Malevo

09.  Cortesanita
10.  Bulincito amigo

01.  Triste amanecer
02.  Luces de la tarde
03.  Seguin, no te pares
04.  Don esteban
05.  De madrugada
06.  Hasta cuando?
07.  Misterio
08.  Se le va la vida
09.  Dolores
10.  Felicia

01  Retintin

02.   Barrilito
03.   Tanita de la proa
04.   Re fa si
05  La Serenata
06.   Rodriguez peña
07.   Hagan juego
08.   Lazos de seda
09.   Por ultima vez
10.   Botija lindo

01  El Porteñito

02  El Choclo

03.   Bronca Rea

04.   Chorra

05.   Recuerdo

06.   Flor de Fango

07.   Barra Universitaria

08  Niño Bien

09.   Coqueta

10.   Paja Brava

12. Donde estas corazon
13. Misa de once
14. Cuando llora la

        milonga
15. Sin clemencia
16
♪  Soñe con un amor
17 ♪  Idolatria
18. Caricias
19. Cuando estaba

        enamorado
20. Yo naci para

        quererte

01  Bacan fulero
02.  Lagrimitas
03.  Fumando espero
04.  Perfume de mujer
05.  Chique
06 ♪  De rincon a rincon
07.  Cicatrices
08.  Ojos negros
09.  A la luz de un candil
10.  Te aconsejo que me         olvides
11.  Guapito

La Melodia de Nuestros Adios  1932-1938

 

Cette liste n'est pas exhaustive, mais représente une sélection des disques préférés de Marseille Tango. Elle peut constituer une bonne base de discographie orientée vers la danse. Certes la chronologie n'est pas parfaite, et le choix a été fait en fonction des habitudes et du ressenti de nos danseurs.

Pour affiner ou augmenter cette sélection de multiples sites, marchands ou non, se trouvent facilement sur le Web, et les albums peuvent y être aisément commandés. Bonne écoute et bonne danse.

Retour Haut de Page

Retour Discographie

De la Gardia Vieja, il ne nous reste, à nous danseurs, malheureusement pas grand chose. De Manuel Campoamor, Alfredo Bevilacqua, ou l'Angel Villoldo de ses débuts, seuls des thèmes repris un peu plus tard et parfois quelques musiques transcrites à posteriori (avec l'apparition des partitions imprimées), permettent de se faire une idée de ce que furent les premiers tangos du début du vingtième siècle. A partir de 1910, de nombreux orquestres "Tipica" diffusent et enregistrent. En 1920 une nouvelle ère s'ouvre avec l'arrivée de Julio de Caro : orchestration de type symphonique, assagissement des rythmes et mélodies, mises en place de structures harmoniques inspirées du classique, le Tango, en musique comme en danse, rentre dans les salons.

Présentés dans le désordre, la liste ci-dessous, présente une sélection des disques les plus souvent passés dans les milongas animées par Marseille Tango, et représentatifs de ce style et cette époque.

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Francisco Canaro est né en 1988 d’une famille très pauvre à San Jose de Mayo en Uruguay. Il commença à travailler très jeune, comme peintre et vendeur de journaux, puis choisit la musique, et le violon. Il se produisit très jeune, pour débuter vraiment, en 1906, à Ranchos, près de Buenos Aires, avec un trio Vilon, flûte et guitare. Dés 1908, il était dejà très connu.

C’est un homme de légende dans le monde du tango. Entre son surnom, les expressions populaires crées autour de lui, et son travail pour la reconnaissance des orchestres et musiciens, c’est un homme clé de cette période du tango. Son surnom d’abord : « Pirincho ». Il aurait été donné par sa mère, en référence à un oiseau auquel il ressemblait du fait de sa touffe de cheveux impressionnante. Son ancienneté dans le métier, et sa précocité, on donné l’expression « quand Canaro avait déjà son orchestre », décliné en « plus riche que Pirincho », en référence à son succès. Son premier violon fut, parait-il fabriqué avec un bidon d’huile et un manche de guitare.

Il rencontra tout d’abord un voisin,le bandonéoniste « Greco », dont il reconnu l’influence, et se lança comme compositeur en 1912 avec « brava de Pinta » et « Matasanos ». Il devait faire par la suite environ 3500 enregistrements. Novateur, il introduisit en 1921 la contrebasse dans les formations de tango, et en 1924 il rallia à l’orchestre Roberto Diaz, premier chanteur à figurer dans les formations de tango.

De nombreux artistes de talents intégrèrent sa formation, et dés 1925 il commença à voyager à travers le monde, commençant par Paris, puis New York. Il s’intéressa au théâtre, puis au cinéma, travaillant avec Carlos Gardel.

Admis dans la bonne société Argentine, son succès énorme en fit un homme d’affaire avisé, autant qu’un musicien, et il fonda la Sadaic pour la reconnaissance des droits d’auteur.

Son style, très « carré », métronomique, sans fioriture ni arrangements compliqués, est aux antipodes de celui de Julio de Caro, ces deux musiciens personnalisant les deux tendances du tango de l’époque, traditionaliste et évolutionniste.

De ses compositions célèbres, nous retiendrons, El chamuyo, Charamusca, La tablada,  ♪  Madreselva, Sentimiento gaucho, Se dice de mí, La última copa, et de ses textes Aunque no lo crean, El Chino Pantaleón, El Tigre Millán, Lo que nunca te dirán, Te quiero.

Il s’éteignit en 1964.

Francisco Canaro

08.  Milonga de Buenos

       Aires

09.  Charamusaca

10.  La tablada

11  ♪  Coražon de oro

12.  Canaro en Paris

13  ♪  La Cumparsita

14.  La Sonambula

15.  Sentimiento gaucho

01.  Reliquias portenas

02  ♪  El Internado

03.  Germaine

04.  Se dice de mi

05.  Joaquina

06.  A Don Pirincha

       Canaro

07. Champagne tango

 

01  La Melodia de nuestro

        adios

02.   Para Ti Madre

03  Silueta Portena

04.   El Pescante

05.   Ronda Del querer

06.   Milonga De Mis Amores

07.   Las Margaritas

08.   Adios Muchachos

09.   Milonga Sentimental

11  Valsecito amigo

12.   La culpa la tuve yo
13.   En el viejo cafe

14.   Mientras tu me

       quieras
15  Muchacha
16.   Corazon que ma has         herido
17.   Poco a poco despacito
18.   El tropero del amor
19.   Vieja carreta
20.  Con los amigos

01  Sombras nada mas
02.   Gricel

03  Cada vez que me

        recuerdes
04.   Nido gaucho
05.   Anoche sone
06.   Necesito olvidar
07.   Cantando se van las

         penas
08.   Es mejor perdonar
09.   Decile que vuelva
10.  Corazon encadenado

 

10.  Quisiera Amarte

       Menos

11.  Pampa

12  Reliquias Portenas

13.  Adios Juventud

14.  Lorenzo

15.  Canto

16.  El Jardin Del Amor

17.  Retintin

18  Charamusca

Marseille Tango